Le premier essai consistait à établir un record de consommation avec la Prius 4 rechargeable et ce, en tout électrique. Autrement dit, nous avons effectué un parcours en ville, en utilisant uniquement la partie rechargeable de la batterie, Toyota prévoyant initialement une autonomie d’une cinquantaine de kilomètres.
Résultat : en optimisant au maximum sa façon de conduire et donc sa consommation, nous avons parcouru un total de 71,7 kilomètres en tout électrique en 2h04 et donc, avec une moyenne de 35km/h. Un record jusqu’ici! Qui plus est, sur un trajet urbain qui comprenait des feux et des stops et par conséquent des démarrages (23 au total), sachant que ce sont bien ces accélérations qui font consommer le plus. Nul doute que sur circuit et à vitesse régulière, l’autonomie en tout électrique doit se rapprocher de 80 kilomètres, voire plus.
59e47589632b2.jpg

La conjugaison 100 % électrique et hybride

Le deuxième essai, toujours avec la Prius 4 rechargeable de Toyota, s’est déroulé sur un circuit en boucle pour éviter les dénivelés. Nous avons alors parcouru un total de 70,8 kilomètres (50% de voies rapides, 25% de villes et 25% sur routes de campagne).
Si l’autonomie de la batterie n’est pas suffisante pour réaliser la totalité du parcours, nous pouvons optimiser l’utilisation de l’hybride rechargeable. Nous avons utilisé la partie hybride sur les voies rapides (plus de 90km/h) pour ne pas diminuer fortement l’autonomie de la batterie et nous sommes passés en 100% électrique là où il y avait besoin de moins de puissance. Et nos résultats sont concluants : le parcours a été réalisé en 1h16 à une vitesse moyenne de 55 km/h avec une consommation moyenne de 1,3L/100 notamment grâce à la moitié du parcours réalisé en tout électrique. A l’arrivée, la batterie indiquait un solde de 14,2 kilomètres disponibles en tout électrique (elle nous indiquait une autonomie de 63,7km au départ). Cette façon d’utiliser le véhicule semble donc très efficace, en utilisant le sytème hybride (et donc le thermique) dans les phases où la puissance est nécessaire (voies rapides) et la partie électrique en ville et hors agglomération. Sur un trajet d’une centaine de kilomètres avec pour moitié des voies rapides, nous pouvons donc espérer des consommations inférieures à 1,5L/100.
A noter que la Prius 4 rechargeable dispose, en plus de sa batterie, de panneaux solaires. A titre d’information, en 5 heures en plein soleil (nordique!), la voiture a gagné 2,4 kilomètres d’autonomie.
59e475011dfde.jpg

Nos impressions sur le véhicule

Véhicule très silencieux, le double vitrage sur les vitres avant apporte beaucoup à l’insonorisation de la voiture. La nouvelle plateforme TNGA est remarquable, on en oublie les 1 605 kilos. Très bonne tenue de route dans les virages. Les accélérations sont suffisantes pour une utilisation normale du véhicule. Entre les panneaux solaires, le régulateur de vitesse adaptatif, les systèmes pré-collisions… la technologie embarquée de cette voiture est très à la pointe de ce qui se fait aujourd’hui. Véhicule qui conjugue les avantages de l’électrique la semaine pour aller au travail et les avantages de l’hybride pour les plus longues distances. Dommage de ne retrouver que quatre places, et que l’implantation de la batterie ampute une bonne partie du coffre. On aurait aimé également retrouver plus de rangements à l’intérieur.
Au final, c’est un véhicule très abouti qui nous a donné beaucoup de plaisir dans nos phases de test !
Alors avis aux amateurs !…
Ecrit par Coline Desreumaux & Yohann Wuydin