Vous avez surement déjà entendu parler du Kia Niro 100% électrique ou encore du Niro hybride rechargeable. Aujourd’hui nous nous arrêtons sur sa version hybride simple.

Equipé d’une vraie boite de vitesse automatique, ce SUV hybride est un véhicule qui se rapproche fortement d’une voiture essence conventionnelle. La différence : la boite de vitesse à double embrayage permet l’ajout d’un moteur électrique qui soulage le moteur thermique en dessous de 70 km/h.


Malgré ses 141 chevaux cumulés et son 1.6L essence, Kia annonce des consommations autour 4,4 L/100kms en consommation mixte et autour 3,4L/100km (pour sa version 16 pouces) sur des trajets urbains et si le véhicule est bien utilisé. Son freinage régénératif permet de recharger rapidement la batterie sur les phases de freinage et de décélération.

5e57923c15ff1.JPG

Comme sur une majorité de véhicule hybride, le moteur électrique est efficace jusqu’à 70/80km/h. Au-delà de cette vitesse, le moteur thermique est systématiquement sollicité pour accompagner la partie électrique du véhicule. A noter que le démarrage silencieux du thermique est un réel plus lors de la conduite du véhicule.

Une consommation record de 3,3L/100 kms

En tant qu’experts hybrides, nous avons mis le Kia Niro à l’essai. Nous avons obtenu une consommation de 3.3L au 100 kms sur un parcours d’environ 450 kilomètres en campagne.


Un véhicule tout confort

A l’intérieur de l’habitacle, nous retrouvons toutes les options du marché automobile actuel. De la climatisation bizone, à l’allumage automatique des phares en passant par l’avertisseur de franchissement des lignes blanches et par correcteur de trajectoire sur la version motion, le Kia Niro hybride dispose d’un niveau d’équipement complet.

5e579233f12e6.JPG


La sellerie cuir chauffant, le volant chauffant et le très efficace système multimédia font de ce SUV un véhicule très confortable. L’écran central de plus de 10” sur la version premium est intuitif et présente une belle qualité. Dommage qu’il ne laisse pas apparaître clairement les phases de recharge de la batterie.

Le maintien des sièges est irréprochable et la garde au toit à l’avant comme à l’arrière est généreuse. L’amortissement est ferme sans être dur, cela est sans doute dû à la présence d’un essieu multibras bien équilibré, il a été difficile de prendre à défaut le Niro. Les masses sont également bien réparties (Kia a su cacher sa batterie sous la banquette) et les nombreuses pièces en aluminium (hayon, capot) qui composent le véhicule ont permis de limiter le poids de l’auto à 1500 kg.


Que ce soit en hybride, en hybride rechargeable ou 100% électrique, Kia a su surfer sur la vague écologique en proposant un SUV hybride, l’un des seuls modèles de ce type sur le marché des véhicules propres.